Accueil / En une idées / ÉTUDE SOCIOLOGIQUE

ÉTUDE SOCIOLOGIQUE

Commençons cette étude sociologique par un hommage posthume au poète Jean-Paul Lasmoles en citant quelques-uns de ses vers parmi les plus frappés :

Bons cons. Mauvais cons. Pauvres cons…

Gros cons. Petits cons. Sales cons…

Cons instruits… Cons sans instruction…

Connards… (Connardes à l’occasion).

Les uns l’air… D’autres la chanson.

Les uns le sachant… D’autres, non…

Quelle variété !… dans les cons.

Les cons sans instruction (surtout ceux sachant qu’ils le sont) sont généralement bien braves. On a parfois envie de leur caresser le museau. Certes, parmi eux, il y a tout de même des méchants, des barbares. Ils adorent les manifestations où ils peuvent aboyer, mordre à leur aise et lancer des cailloux.

Les cons instruits sont beaucoup plus redoutables. Eux ne savent pas qu’ils ont un déficit d’intelligence. Au contraire, ils se jugent merveilleux. C’est qu’ils sont hissés sur une pile considérable de diplômes, acquis après long labeur ; tout là-haut, ils se sentent grands. Leurs certitudes (ô âmes blindées sur lesquelles le doute n’a pas de prise !) sont inébranlables puisqu’elles sont proclamées aussi par leurs petits copains, leurs pareils et des experts bien choisis et qu’ils disposent de la force publique pour faire taire leurs contradicteurs. Ces contradicteurs, ils les regardent donc comme de la crotte de bique. Comme ils ont beaucoup de dossiers, dont la lecture les dispense de penser, ils sont étroitement persuadés d’avoir le sens éclairé, rayonnant. Un vocabulaire qui leur est spécial leur procure des frissons quasiment poétiques quand ils en usent devant un public ravi. Dans ce public, ceux qui ne comprennent pas ouvrent tout de même des yeux enchantés ; ils en tirent la preuve qu’ils sont superbes. D’ailleurs, ils font carrière, ils deviennent directeurs, préfets, ministres et parfois mieux.

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Bernard Leconte

Bernard Leconte vient de publier un guide divertissant de Lille qu’il visite avec le Grand Roi sous le titre amusant : Louis XIV, Martine et moi, aux Éditions Les Lumières de Lille. 90 p, 14,90€
Publication de l'article : 23 novembre 2020