Accueil / En une / Au royaume des aveugles, les islamistes sont rois

Au royaume des aveugles, les islamistes sont rois

L’essai du mois

Nombreux sont les essais à paraître au sujet de l’islamisme, tout comme les dossiers de magazines, de journaux, reportages télévisés ou études historiques. Bon grain, et ivraie. L’essai de Mohamed Sifaoui, Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France, est à ranger du côté du bon grain, avec un bémol d’emblée : attaché à dénoncer l’emprise de l’idéologie des Frères Musulmans sur la France, Sifaoui, journaliste spécialiste de l’islam politique et du terrorisme, proche de Manuel Valls, fondateur et directeur de la revue Contre-terrorisme, tombe en partie dans le piège qu’il veut combattre : le double jeu voulu par les islamistes. En plusieurs endroits de son essai, en effet, et de manière un peu lourdaude dès l’introduction, il multiplie les précautions vis-à-vis d’une « extrême-droite » dont il ne veut pas cautionner ou nourrir le discours. C’est pourquoi une excessive prudence revient trop souvent dans le livre, conduisant à mettre dans le même bain le dogmatisme islamique et ce qu’il considère comme étant un autre dogmatisme : les courants de pensée qui se font lanceurs d’alertes contre l’emprise que lui-même combat. Sans doute le feront changer d’avis de récentes et regrettables mésaventures survenues à la Sorbonne où il était chargé de cours : peu après la manifestation « contre l’islamophobie » du 10 novembre, un cycle de formation sur le thème : « Prévention de la radicalisation : compréhension d’un phénomène et détection des signaux faibles », prévu les 21 et 22 novembre 2019, a été annulé. Pourquoi ? Étudiants mais aussi nombre de professeurs considéraient que ce cours contribuerait « à la stigmatisation des musulmans ». Évidemment, et à juste titre, Mohamed Sifaoui a évoqué des « pressions d’associations islamistes et de syndicats gauchistes de professeurs et d’étudiants », entérinant, espérons-le, que les idiots utiles qui font le jeu de l’islamisme radical en France sont ces « gauchistes », LFI, Mélenchon et tous ceux qui manifestèrent le 10 novembre aux côtés de musulmans totalitaires criant « Allah Abkar » dans Paris, le cri des tueurs et des terroristes qui, rappelons-le, ont fait au moins 260 morts sur le territoire français depuis 2013 ; et non pas les mouvements de droite conservatrice ou populiste qui dénoncent le même ennemi que Sifaoui. Leur raison d’être, faut-il le souligner, est de maintenir en vie une civilisation française issue des Celtes, des Grecs, des Romains et du judéo-christianisme et non d’un islam dont l’agressivité suffit à démontrer le caractère allogène.

Sifaoui ne se trompe cependant pas d’ennemi

Dans son essai Taqiyya !, c’est exactement ce que dénonce Sifaoui : le fait que l’idéologie musulmane islamique radicale, mais en réalité et plus simplement, de notre point de vue, l’islam, religion de conquête en sa tradition, laquelle connaîtra peut-être un jour une modernisation mais, pour l’heure, ce n’est pas le cas, cet islam qui est la seule religion à massacrer ainsi dans le monde entier, s’installe peu à peu dans toutes les strates de la société française, au point de menacer la maison France de l’intérieur. Cet essai est une mine d’informations sur la façon dont l’idéologie des Frères Musulmans est née, historiquement, s’est développée, distinguée d’autres courants, même si le fond du totalitarisme est le même, pour s’installer progressivement partout, à commencer par la France. Leur objectif est de séduire et de manipuler, sans craindre la dissimulation et les mensonges, afin d’uniformiser la pensée et la société. Il s’agit pour eux de s’imposer au sein de la communauté musulmane et ainsi devenir les seuls interlocuteurs légitimes des pouvoirs publics, des élus, des gouvernements, des médias… Or, l’idéologie en question est la matrice de tous les groupes terroristes qui massacrent des « mécréants ». Ce sont les conceptions des Frères Musulmans, quoi qu’ils en disent, qui forment le corpus idéologique des terroristes, Sifaoui le prouve avec nombre d’exemples. La Taqiyya apparaît ainsi comme d’autant plus dangereuse qu’elle est une étape, comme une cinquième colonne occupant peu à peu le territoire avec la bénédiction de la « tolérance » républicaine. Il n’est pas trop tard pour se réveiller, avant la soumission mise en scène par Houellebecq, surtout quand on apprend au détour d’une page qu’une salle de prière existe au ministère de l’Intérieur pour les musulmans quand ils viennent rencontrer le ministre de l’Intérieur… Incroyable ? « Républicain », plutôt.

Par Matthieu Baumier
  • Mohamed Sifaoui, Taqiyya ! Comment les Frères Musulmans veulent infiltrer la France, L’Observatoire, 2019, 416 p., 22 €.

 

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : PM

Publication de l'article : 16 décembre 2019