Accueil / En une / Sondages de novembre

Sondages de novembre

79% ou le triomphe de l’euphémisme

79% des Français jugent que « les banlieues sont habitées par de nombreux jeunes ». Ce qui prouve indubitablement que le très hypocrite et journalistique « jeune(s) de banlieue » a fini par créer une idée fausse de banlieues juvéniles, peuplées d’adolescents (qui, selon 64 % des sondés, « se comportent la plupart du temps plus mal que les autres jeunes »). Et sinon, plus des deux tiers des Français pensent que les banlieues sont mal entretenues, pauvres et communautarisées, que les mots diversité/mixité leur conviennent bien (72%). Ils ne sont plus que 41% à trouver que les banlieues sont des lieux de « tolérance entre cultures/religions et modes de vie » et 39% à les trouver « fertiles en énergies, en initiatives nombreuses ». On appréciera comme l’image médiatique des banlieues aboutit à cette curieuse synthèse qui en fait des lieux crasseux et intolérants en même temps que le siège d’une diversité poussée. L’autre enseignement du sondage est que les Français sont persuadés qu’on ne fait rien pour les banlieues, ce qui ravira Borloo.

Source : Odoxa, « L’Observatoire des banlieues 2019, – vague 1», sondage réalisé du 2 au 10 octobre 2019.

37% ou les béats

37% des Français considèrent qu’Emmanuel Macron a tenu ses promesses de campagne. Ils étaient 57% en avril 2018. Ce qui laisse rêveur sur ce que signifie vraiment « avoir tenu ses promesses de campagne » car on n’imagine pas qu’elles sont moins tenues aujourd’hui qu’elles ne l’étaient hier, ou alors Macron, en cours de route, a réussi à lâcher ce qu’il avait tenu ? Ou peut-être les espoirs qu’il fait naitre, et qui sont constamment déçus, ont fini par lasser une population qui attend en vain que tous les débats aboutissent aussi vite que celui sur la bioéthique… Évidemment, 92% des partisans de LaREM considèrent qu’il a tenu ses promesses. Ce qui est fascinant parce qu’il est très loin d’avoir abouti toutes ses réformes, et qu’il le dit lui-même, en nous exhortant à la patience pour ce qui est de l’état économique du pays et à la vigilance pour ce qui est du terrorisme (ça coûte moins cher que d’agir dans l’espace public). Mais un marcheur considère qu’il suffit qu’Il Parle Pour Que Tout Advienne. 76% des marcheurs considèrent que le bilan de Macron est positif sur les retraites alors que rien n’est décidé ! D’ailleurs, 98% d’entre eux pensent que Macron « défend les intérêts de la France » ; les Français, eux, dans leur ensemble, sont à 49%…

Source : Ifop, « Le regard des Français sur le bilan d’Emmanuel Macron à mi-mandat», sondage réalisé du 22 au 23 octobre 2019

73% ou le sentiment d’être trompé

73% des Français estiment que « l’économie est “truquée” en faveur des riches et des élites », soit 3 points de plus par rapport à 2016. D’ailleurs 72% des Français pensent que les partis et les politiciens ne les comprennent pas (dix points de plus que la moyenne mondiale, il y aurait comme une crise de la représentativité). Au point que « 77% des Français perçoivent l’arrivée d’un leader fort, capable de casser les règles, comme une solution pour améliorer la situation du pays ». C’est 28% de plus que l’opinion mondiale ! Il n’est pas certain qu’ils pensent à Macron puisque pour 65% cet homme fort est supposé « reprendre le pays des mains des riches et des puissants », ce qui n’est pas très marcheur, ni républicain.

Source : Ipsos, « Global Advisor», étude conduite du 22 mars au 5 avril 2019 dans 27 pays

 

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : PM

A lire aussi