Accueil / Idées / Sondages du mois

Sondages du mois

77% ou la faillite de la justice

Pour les trois-quarts des Français (77%) les droits fondamentaux et les libertés publiques et individuelles des Français « se sont dégradés ces dernières années ». Pourquoi cette perception – car comment oser dire que dans la France de Macron nos droits soient bafoués ?! Parce que la justice est lente. Les remèdes qui ont la faveur des Français laissent rêveur : favoriser l’accès aux informations juridiques et judiciaires (alors même que la justice s’enferme de plus en plus dans le secret et rend difficile de savoir et de comparer) et favoriser l’accès aux avocats, ce qui fleure bon l’explosion des conflits – ou annonce l’ère des négociations sans recours aux tribunaux ? On mesure en tout cas à quel point la justice a réussi à apparaître comme une institution inaccessible dont on a tout à redouter et rien à attendre. En effet, 85% des sondés pensent que « s’il était plus facile d’accéder à un avocat cela permettrait d’assurer une meilleure reconnaissance des droits des justiciables. » On voit comment une justice politiquement partiale, lente à se décider et aux jugements assénés sans explication a fini par être synonyme de déni de justice.

Source : Odoxa, « Le Baromètre des droits & de l’accès au droit en France », sondage réalisé du 7 au 9 mai 2019.

 

98 % ou le croissant identitaire

74% des Français mangent des croissants (et plus de trois fois par mois) et 98% considèrent que « le croissant fait partie de la culture française ». Elle existe donc et Castaner, pour le coup, pourrait expliquer que le croissant est un commun. Comme les instituts de sondage vont au fond des choses et ne reculent devant aucune question qui fâche, les Français ont répondu à 97% que « manger un croissant est un véritable moment de plaisir ». On s’en doutait mais maintenant c’est scientifique. Sans surprise, les jeunes font attention au prix et les vieux au fait que le croissant est pur beurre. La part grandissante de ceux qui achètent les croissants en grandes surfaces, même au rayon boulangerie, fait craindre aux vrais amateurs que le vrai croissant ne sera bientôt plus qu’un mythe ou un luxe réservé aux cadres parisiens…

Source : Ifop, « Le croissant et les Français », sondage réalisé du 10 au 12 mai 2019

 

40% ou la crainte digitale

Si les Français pensent que « le développement des équipements numériques (73%) et des objets connectés (63%) a un impact important sur l’environnement », ils sont 40% à penser que le numérique a un impact plus négatif que positif sur l’environnement. Et alors ? Alors ils ne font pas le lien avec leur consommation de vidéo en ligne (qui explose, et avec des infrastructures et des logiciels qui ne sont pas conçus pour économiser l’énergie)… Ils ne sont que 23% à « contrôler leur usage des outils numériques », ce qui veut dire éteindre son portable, et 30% à éteindre leur boitier. Car ils attendent beaucoup des grands acteurs du numérique et des télécoms (à 62% et 56%). Par exemple, ils pourraient inventer un boitier qui s’éteint tout seul (55%)…

Source : BVA, « Observatoire du numérique », sondage réalisé du 2 au 13 mai 2019

 

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : PM