Accueil / Culture / Prolégomènes pour une doctrine militaire

Prolégomènes pour une doctrine militaire

Benoist Bihan est un spécialiste. Mais un vrai. Pas un faiseur de mots. Il a étudié la question historiquement, techniquement, militairement, politiquement, philosophiquement. En un mot synthétiquement. Il a collaboré aux meilleures publications de défense. Enfin son autorité est reconnue dans le petit cercle de ceux qui pensent la stratégie et dont il serait souhaitable qu’ils fussent les vrais décideurs. Hélas, chacun sait qu’il en va différemment, les politiques étant, sauf rares et quelquefois notables exceptions, incapables de s’élever au niveau intellectuel et moral que supposent en ce domaine la vision, la compréhension et la décision, et, surtout, étant trop soumis aux aléas des opinions et des pressions politiciennes.

Les articles sont mis en ordre pour éclairer les différents sujets abordés dans le cadre d’une conception d’ensemble de la Défense et des impératifs de la guerre. C’est fortement pensé, du plus sain des réalismes, l’histoire venant à chaque fois en renfort de l’expression moderne du souci stratégique actuel, la dissuasion dans ses concepts étant elle-même réévaluée.

À vrai dire, c’est passionnant, juste. Il y aurait aujourd’hui de quoi tenir une doctrine militaire claire en France. La préface de Michel Goya y fait réfléchir. Mais le problème est politique. Tous les gens avertis le savent.

La guerre, la penser et la faire, Benoist Bihan, préface de Michel Goya, Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 319 p., 24 €.
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Hilaire de Crémiers

Directeur de la publication de Politique magazine et de la Nouvelle revue universelle