Accueil / Culture / Livre. Venins

Livre. Venins

Les éditions Klinsieck possèdent à leur catalogue quelques admirables titres consacrés aux sciences naturelles, en général d’un style époustouflant.

L’on s’attend, en ouvrant ce Venins, à quelque sombre et diabolique évocation de toutes les créatures empoisonnées et empoisonnantes qui hantent notre planète, traité avec un mélange de poésie et de rigueur scientifique.

Ce n’est pas le cas, enfin pas tout à fait.

Certes, l’entomologiste anglo-argentin Hudson évoque ici, dans des pages restées longtemps inédites en français afin de ne pas effaroucher le lecteur, les sales bêtes de la pampa, de l’araignée-loup capable de poursuivre un cavalier au galop jusqu’aux serpents cachés dans les hautes herbes, sournois tueurs d’hommes et de bétail, sans oublier guêpes et autres joyeusetés mais il est plus difficile d’accrocher, en parallèle, aux récits freudiens et tarabiscotés, souvent incompréhensibles en dépit d’une très belle plume, de Patrick Reumaux dont l’inconscient est peuplé de rats à faces humaines, scolopendres géantes et serpents imaginaires qui finiraient par vous donner des cauchemars … À l’instar, peut-être, des admirables et terrifiantes planches du talentueux naturaliste Xavier Carteret…

William H. Hudson et Patrick Reumaux : Venins, Klinsieck ; 210 p ; 29,50 €
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Anne Bernet

Historienne et journaliste