Accueil / Culture / Géopolitique

Géopolitique

Le nouveau monde est déjà là, il ne nous manque que de savoir le voir. Iranien, grand spécialiste de l’Orient, enseignant la géopolitique, A. Amir-Aslani décrit la fin de la domination occidentale et propose, avec ambition, de repenser le monde, c’est-à-dire de changer de perspectives (la crise du Covid nous ayant bien aidé à bousculer nos certitudes) : Chine, Russie, Islam, Afrique, climat, eau, énergie, quelles sont les lignes de force qui vont structurer le prochain siècle ? Nous vivons certes des temps intéressants. L’auteur décrit fort bien les enjeux, sait mettre en scène la multipolarité d’un monde où les puissances émergentes et déclinantes s’affrontent cependant que le numérique bouleverse tout, que l’Islam inquiète tout le monde et que le spectre de la décroissance affole ceux qui ne jurent que par une consommation d’énergie toujours plus grande. À chaque fois, la toile est bien peinte, les interdépendances soulignées. À ce titre, l’ouvrage est solide et intéressant. Mais Amir-Aslani ne peut s’empêcher de conclure chaque chapitre par quelques affirmations lénifiantes sur les bienfaits de la démocratie en Afrique, les vertus de l’Union européenne, les mérites du consensus, les dangers de la puissance, comme une concession à l’esprit des temps, comme s’il mettait en pause son esprit critique et voulait affirmer que le rêve adviendra sûrement puisqu’il est “juste”. Cela gâche un peu le plaisir pris à lire ses développements clairs.

Ardavan Amir-Aslani, Le Siècle des défis. L’Archipel, 2020,414 p., 22€
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Philippe Mesnard