Accueil / Culture / Du feu, du sang et de l’espoir

Du feu, du sang et de l’espoir

Autobiographie exceptionnelle d’un jeune héros engagé dans la terrible tragédie de la Syrie. Elle se traduit en premier lieu par l’engagement de l’auteur, Alexandre Goodarzy, dans l’association SOS Chrétiens d’Orient, dont l’objet est d’assister toutes les victimes des extrémistes des mouvements islamistes et de les aider à rester sur leur terre ancestrale et y pratiquer leur religion.

Son récit se découpe en plusieurs strates qui se juxtaposent. Le recensement des activités sur le terrain, les rencontres avec les prêtres et évêques, dont Mgr Jeanbart, évêque d’Alep, qui luttent pour tenter de convaincre leurs paroissiens et fidèles de ne point fuir, et plus encore ses visites incessantes sur les lieux ravagés par les bombes, les dynamitages, ses traversées de ces lieux de désolation dans lesquels les chrétiens se terrent.

On notera l’incompréhension des Syriens, qu’il partage, au sujet de la France, qui dans une politique insensée fait silence sur les crimes contre l’humanité perpétrés par les terroristes qui se cachent sous couvert de résistance à Bachar El Assad. Le rôle néfaste de la presse et la désinformation sont soulignés. Seul contrepoids : la mission parlementaire, en janvier 2017, de Thierry Mariani, Jean Lassalle et Nicolas Dhuicq, accompagnés par des journalistes. Effarés devant la réalité, ils réalisent leurs erreurs d’appréciation. Le point d’orgue de ces souvenirs est la prise en otage de l’auteur et de ses compagnons en janvier 2020 pour une captivité de 66 jours.

Âmes sensibles s’abstenir ! Ces voyages en enfer ne sont surmontés que par la prière et une foi inextinguible en Jésus-Christ, dont les premiers apôtres avaient arpenté les saints territoires de Syrie et d’Irak.

Alexandre Goodarzy, Guerrier de la Paix. Edition du Rocher, 2021, 332 p., 17 €.
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Bruno Stéphane-Chambon

Chroniqueur théâtre