Accueil / En une / Islam, le défi des chrétiens d’Occident

Islam, le défi des chrétiens d’Occident

Monseigneur Dominique Rey, évêque de Frejus-Toulon, côtoie de nombreux musulmans dans son diocèse mais aussi dans les missions qu’il accomplit régulièrement auprès des chrétiens d’Orient.

Islamisme, condition des femmes, situation des chrétiens d’Orient, questions d’immigration, laïcité, l’Islam pose un nombre de défis croissant à notre société contemporaine. Des interrogations de plus en plus présentes dans le débat. Dans son dernier ouvrage, Islam : menace ou défi ?, Mgr Rey aborde à l’aune de son expérience et avec franchise ces nombreux sujets. Sa volonté étant de donner une réponse claire, réaliste, qui concerne aussi bien les chrétiens que nos concitoyens pour lesquels la question musulmane se pose de manière de plus en plus vive.

Parler de l’Islam en vérité

Depuis le 11 septembre 2001 jusqu’aux récentes attaques sur le sol français, la société occidentale s’est lentement réveillée sur une réalité qu’elle ne connaissait pas vraiment ou qu’elle feignait d’ignorer. Notre société a du mal à se positionner quant à la nature réelle de l’Islam, tantôt message de paix et d’amour, tantôt revendiqué par des terroristes. Les récentes vagues migratoires et l’arrivée d’un Islam rigoriste n’ont fait que renforcer ces questionnements. « Mais pourquoi l’Islam ne commence-t-il à nous inquiéter que maintenant ? » interroge Mgr Rey. C’est à l’aune de cette question, qu’il décline ses réponses. « Une première réponse se trouve dans le changement de mentalité des populations immigrées, de tradition musulmane. ». En effet, si les premières générations d’immigrés venues travailler en France étaient plutôt discrètes, vivant une foi peu prosélyte, une nouvelle génération, souvent jeune et enthousiaste, influencée par des doctrines rigoristes, revendique sa foi sans complexe, l’affichant fièrement dans l’espace public. Entre théorie de grand remplacement, balkanisation du territoire, terrorisme et crise migratoire, le citoyen et le chrétien peuvent être déstabilisés. « À cela l’Église ne peut rester indifférente et se doit de donner une orientation. »

Prendre exemple sur les chrétiens d’Orient

Aujourd’hui, c’est dans les pays occidentaux que l’équilibre religieux se trouve menacé ; le conflit en Orient se déplace maintenant vers l’Europe et l’on constate, de manière toujours plus violente une forme de « choc des civilisations » qui rejaillit sur l’ensemble de la société, croyante ou non, et toute tentative politique pour enrayer le processus s’avère vaine.

Pour l’auteur, l’expérience des chrétiens d’Orient pour leurs frères d’Occident sonne comme un avertissement. Il ne s’agit évidemment pas d’exacerber les tensions et les crispations entre islam et christianisme, mais de constater une situation d’affrontement qui va s’aggravant. En France, plus de cinq millions de personnes résidant sur le territoire sont de culture ou de tradition musulmanes. « On ne peut plus les considérer comme des immigrés. Ils se disent eux-mêmes “Français de confession musulmane” ». Cette situation de moins en moins nouvelle demande de la part de chacun des adaptations et pose la question de la cohabitation de deux traditions et cultures religieuses.

Rétablir une pastorale

Etablir le dialogue entre chrétiens et musulmans sans pour autant tomber dans le formalisme ambiant est une des solutions proposée par l’évêque. Un dialogue concret qui passe des relations interpersonnelles. Pour Monseigneur Rey, « Si beaucoup de personnes se trouvent ici en France, c’est pour nous chrétiens une responsabilité de leur annoncer l’Évangile plutôt que de sombrer sous la peur de l’invasion. ». Un livre écrit simplement et riche d’enseignement sur cette religion nouvelle installée en France. Le chrétien y trouvera, grâce à des exemples précis, des conseils avisés et éclairés. Le défi est là, il est à relever.

Par Violaine Dusch

 Mgr Dominique Rey, Islam : menace ou défi ? Artège, 2019, 200 p., 15,90 €.

Un Homme qui s’engage. Nommé évêque de Fréjus-Toulon par le pape Jean-Paul II en mai 2000, Mgr Rey est consacré le 17 septembre suivant par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris. Il est actuellement membre de la Commission financière épiscopale au sein de la Conférence des Évêques de France. Homme de conviction, il prend position sur des sujets religieux, sociétaux et politiques sensibles. En 2013 il lance un appel contre l’intervention militaire en Syrie. En 2015, il appelle les diocèses de France à la prière pour les chrétiens d’Orient et sera le premier évêque français à se rendre en Syrie pendant la guerre. En 2019, il renouvelle son soutien à la Marche pour la vie, manifestation qui vise à relancer le débat sur l’avortement et appelle les catholiques à réagir face la loi bioéthique. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dans lesquels il expose ses convictions et par là même encourage ses ouailles à aller de l’avant.

 

 

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : PM