Votre publicité ici
Publicité 728 x 90
Accueil / Les immanquables / Hervé Juvin : « Refaire la France grande »

Hervé Juvin : « Refaire la France grande »

Président d’Eurogroup Institute, économiste, essayiste, Hervé Juvin explore, à l’approche de l’élection présidentielle, les enjeux civilisationnels et les nouveaux rapports de force politiques qui en émanent.

Votre dernier livre s’intitule Le Gouvernement du désir. Pouvez-vous expliquer ?

La poursuite du désir infini est devenue le moteur de nos sociétés. Elle est le produit de la jonction de l’ultralibéralisme financier et du libertarisme des mœurs. Ceux qui produisent nos désirs gouvernent nos vies et c’est un bouleversement dans l’histoire de l’humanité. Toutes les sociétés qui nous ont précédés s’employaient à limiter, canaliser ou sublimer le désir. Ce rôle était dévolu en particulier à la religion, à la citoyenneté ou à la morale. A l’inverse, la nôtre s’emploie en permanence à ranimer le désir, à le provoquer, à l’orienter. Est privilégié ce qui est mobile par rapport à ce qui dure, ce qui bouge par rapport à ce qui est enraciné.

L’histoire, la tradition, les frontières n’existent pas. Seuls existent des individus définis par leurs droits à poursuivre leur désir. Ce mode inédit de gouvernement nous tient, au moins en apparence, plus étroitement qu’aucune idéologie, qu’aucune religion n’a pu le faire. Je dis en apparence car nous vivons ce moment extraordinaire où les promesses de la modernité globaliste s’épuisent. Dans un monde en explosion démographique, un tel mode de gouvernement nous confronte en effet à la finitude de la planète et de ses ressources. L’effondrement des écosystèmes qui rendent la vie humaine possible et le monde beau et bienveillant est proche. Le gouvernement du désir ne peut pas être un régime durable de fonctionnement des sociétés humaines.

Nos hommes politiques semblent assez loin de ces préoccupations…

C’est certain, même si les anciens clivages gauche/droite cèdent le pas à des oppositions nouvelles qui redessinent le paysage politique. La première de ces oppositions concerne les fractures territoriales et géographiques…. IL RESTE 80% DE CET ARTICLE A LIRE…

Découvrez la suite de cet entretien dans le numéro d’avril de Politique magazine !

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Auteur de l'article : Jean-Baptiste d'Albaret

Rédacteur en chef de Politique magazine

Votre publicité ici
Publicité 250 x 300