Accueil / Culture / Un moment de drôlerie sans modération : Jeanne Plante est chafouin

Un moment de drôlerie sans modération : Jeanne Plante est chafouin

Tour de chant, music hall, pièce musicale à sketchs, ce spectacle est tout à la fois.

Jeanne Plante, revêtue d’une robe fourreau à paillettes, coiffée d’une perruque extravagante, virevolte, chante et dialogue parfois crûment avec le public. Exubérante et douée d’un tempérament explosif, elle est assistée par trois musiciens fantaisistes qui participent pleinement au spectacle, avec Philippe Desbois aux allures de Buster Keaton, qui joue aussi bien du guitalélé que du violoncelle, Jérémie Pontier, chanteur imitateur désopilant au clavier et Jacques Tellitocci, qui assure les percussions à l’aide de casseroles et intervient avec un humour très personnel. En seconde partie Jeanne Plante réapparait transfigurée en Zizi Jeanmaire, et apporte une note plus singulière.

Ce spectacle sera plutôt réservé à un public étudiant tant par son style que par ses chansons parfois osées mais jamais vulgaires, qui ont un mérite rare, elles sont très bien écrites et bien mises en musique par Jeanne Plante elle-même.

Le 20 mars 2019 à L’Européen, Paris. (Réservations au 01 42 64 49 40)

Tournée programmée dans de nombreuses villes de province (Réservation : Lionel Bidabe / 06 13 06 89 00 / lionel.bidabe@gmail.com) : 25 janvier à Nantes (44) / 5 février à Gauchy (02) / 23 février à Lignières (18) / 16 mars à Saint-Vincent-de-Paul (40) / 6 mars à Sotteville les Rouen (76) / 19 mars à Annemasse (74) / 27 mars à Pornichet (44).

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Bruno Stéphane-Chambon

Chroniqueur théâtre