Accueil / Culture / Toi tu te tais

Toi tu te tais

De Narcisse, auteur, compositeur et interprète, accompagné de Robin Pagès à la guitare, dans une mise en scène de Gérard Diggelmann.

Sur scène, neuf écrans de télévision se déplacent et s’animent, dénonçant, à coup d’images d’archives, les aberrations de la publicité et des médias, et vilipendant ceux qui veulent forcer les autres au silence (toi, tu te tais ! ) C’est un déballage des travers de notre société toujours plus connectée, plus consumériste, plus déshumanisée. Certes, mieux vaut avoir le sens de l’orientation qu’être accroché à son GPS, mobiliser sa mémoire que de se précipiter sur Wikipédia, et un e-mail ne remplacera jamais une lettre d’amour. Pourtant, à l’ère de l’intelligence artificielle omniprésente dans notre quotidien, notre sphère cérébrale n’est-elle pas déjà délocalisée dans des puces au silicium ? Comment décamper vers des chemins de traverse pour mieux se retrouver ? C’est ce que nous propose, à sa manière, l’artiste engagé Narcisse, musicien, slameur, compositeur et interprète. Mêlant théâtre, orchestre et projections vidéo, notre poète du XXIe siècle nous interpelle, nous bouscule, désire que nous prenions conscience de l’emprise que nous subissons. Puisque « le monde est à l’envers », il entend, par la musique, l’écriture, la poésie et donc les mots, « le remettre à l’endroit » : effacer un monde pour qu’un autre émerge, vaste programme ! « Je déclenche aussi des sons électriques sur les écrans tactiles, proclame Narcisse, la musique est créée par les hommes et la machine : elle se voit. Elle se met au service du propos. La poésie prend corps ». Grâce à vous, cher poète, nous découvrons la violence du monde qui nous entoure, et nous apprenons comment, d’un clic, en sortir… Sous la direction de Gérard Diggelmann et accompagné de Robin Pagès dont on salue le talent (lumière et vidéo synchronisées par ordinateur), le spectacle que vous nous livrez est incontestablement original, vivant et ô combien futuriste, n’en doutons pas …

Théâtre Trévise, 14, rue de Trévise, 75009 Paris

Réservation : 01 48 24 47 65

 

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Madeleine Gautier

Chroniqueur théâtre
Publication de l'article : 29 octobre 2020