Accueil / Culture / Théâtre / Les Désaxés

Les Désaxés

Désaxés - Politique Magazine

Dans son grand traité d’instrumentation et d’orchestration, Hector Berlioz a salué l’invention du saxophone par le belge Adolphe Sax en 1846, en ces termes : « Ces nouvelles voix données à l’orchestre possèdent des qualités rares et précieuses. Douces et pénétrantes dans le haut, pleines, onctueuses dans le grave, leur medium a quelque chose de profondément expressif. C’est en somme un timbre sui generis, offrant de vagues analogies avec les sons du violoncelle, de la clarinette et du cor anglais, et revêtu d’une demi-teinte cuivrée, qui lui donne un accent particulier ».

La démonstration en est faite par la représentation des Désaxés. Quatre saxophonistes sont refusés tour à tour au cours d’une audition. Se retrouvant alors à la rue, ils racontent leur vie particulière et différente, tout en communiant ensemble à l’éclatement de leur art. Les interprètes sont les musiciens, mais les personnages sont leur instrument. Dans un échange permanent soutenu par un rythme endiablé on trouve un Saxo Tenor en smoking (Michel Oberli), un Saxo Soprano débraillé et clownesque (Guy Rebreyend), un Saxo Baryton tout en élégance (Frédéric Saumagne) et un Saxo Alto, jeune déjanté (Samuel Maingaud).

Tous les genres musicaux sont parcourus et s’enchaînent : Funk, Bach, musique Tzigane, Bossa Brésilienne, chant Africain, Duduk arménien, Bruno Mars auteur inspiré par James Brown et Michael Jackson ainsi que le contrebassiste, compositeur, pianiste de jazz, Charlie Mingus.

Ce feu d’artifice musical jubilatoire d’un haut niveau professionnel est orchestré avec une extrême précision et inventivité par Gil Galliot, artiste éclectique ayant à son actif une soixantaine de mises en scènes. La création lumière (Stéphane Vélard) en utilisant des projecteurs verticaux permet tour à tour la personnalisation de chaque protagoniste et la symbiose quaternaire du groupe

Les Désaxés - Politique Magazine

Théâtre de l’Alhambra
21, rue Yves Toudic, Paris 10e
Tel : 01 40 20 40 25

Jusqu’au 5 novembre, mais avec une cerise sur le gâteau, le départ d’une tournée dont les premières dates sont : 9 nov. 2017 : Courbevoie (92) ; 10 nov. 2017 : Mons en Baroeul (59) ; 11 nov. 2017 : Nice (06) ; 2 déc. 2017 : Macon (71) ; 12 janvier 2018 : Meudon (92) ; 17 mars 2018 : Elancourt (78) ; 9 mai 2018 : Avallon (89).

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Bruno Stéphane-Chambon

Chroniqueur théâtre