Accueil / Culture / Révélation du Père

Révélation du Père

Qui se souvient de Jacques de Lacretelle, écrivain de l’entre-deux-guerres proche de la NRF, ami de Proust, et académicien, et journaliste au Figaro ? Hélas bien peu de monde. Son livre le plus connu, Silbermann (Prix Fémina en 1922), fait partie de ces romans que l’on enseigne en classe et que les gens oublient aussitôt. Mais Anne de Lacretelle se rappelle fort bien de Jacques puisqu’il fut son père. Armé d’une masse de documents inédits, son livre Tout un monde retrace la vie de son père du point de vue de sa galaxie d’amitiés. Cette série de portraits permet de suivre les mutations d’un certain monde littéraire français de 1920 environ à 1985, le monde des auteurs néo-classiques, attachés au roman à thèse et à trouver l’authenticité, mais aussi le monde finissant des bals et des mondanités de la grande bourgeoisie. Le parcours de Jacques est aussi un objet de méditation sur cette famille des Lacretelle et leurs héritages. Dans quelles mesures les grands anciens ont-ils déterminé Jacques ? Et, à travers lui, Anne ?

Car ce livre est double. Au-delà de la biographie de Jacques, c’est le récit compliqué de ses relations avec sa fille qui nous est livré. Cette seconde trame semble être apparu dans l’exercice de l’écriture et être une libération. Apparition têtue, presque furieuse et souvent maladroite au début du livre, Anne finit par être celle qui clôt le récit et l’ouvre sur un ailleurs, vers la prochaine génération des Lacretelle. Entre ces deux moments, c’est la révélation pour Anne de qui était son père. Elle passe de la critique de sa morgue à la compréhension de son exigence personnelle. Processus important car il évite de tomber dans une simple nostalgie du passé. Oui, un monde littéraire que peuplent Giono, Morand ou Mauriac a plus d’allure que le nôtre et les péroraisons à cul serré d’un Édouard Louis ; et ce monde était le fruit d’une histoire et d’une discipline, et rien n’apparaît décisif qui empêcherait de semer à nouveau des graines dans cette même terre : si la NRF est passée, il y a de la place pour un renouveau sous la vigilance de l’Académie française.

Par Francis Venciton

 

Anne de Lacretelle, Tout un monde. Jacques de Lacretelle et ses amis. Fallois, 2019, 335 p., 22 €.
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : PM