Accueil / Culture / Quelque part dans cette vie

Quelque part dans cette vie

Misanthrope, râleur, d’une mauvaise foi absolue, Jacob Brackish vit seul dans la maison de son père à Gloucester, petite ville portuaire des États-Unis, après une carrière d’universitaire. Sa réputation de professeur exigeant et d’une sévérité exacerbée le poursuit et il semble qu’il en soit fier. Il vit en solitaire avec pour toute compagnie sa radio et sa collection de disques, en écoutant en boucle les interprétations des grands Maîtres de la Musique classique, son domaine de prédilection et la matière de son enseignement. La vieillesse, et ses dommages collatéraux, lui impose l’embauche d’une accompagnatrice ou dame de maison. Kathleen est donc recrutée et débarque. Elle a son franc parler, un côté brut de décoffrage et une verve populaire inimitable… L’affrontement ou la tendresse. L’auteur de la pièce est Israël Horovitz, connu pour être le dramaturge américain le plus joué en France, et notamment auteur de My Old Lady, (Très chère Mathilde), pièce interprétée au théâtre Marigny par Line Renaud ; il nous livre non pas une œuvre de théâtre mais plutôt un libretto. On ne saura révéler au lecteur l’issue de ce concert en duo, toutefois, les thèmes abordés en filigrane nous plongent dans l’univers de la pédagogie et de l’amour de la musique, et surtout de sa compréhension. Pièce d’humour qui se moque de la mort alors qu’elle est prégnante, elle est servie par Pierre Arditti qui joue en virtuose un mélomane, et une désopilante et parfois bouleversante Emmanuelle Devos dans son long pèlerinage en quête de père, qui la réconcilie avec Bach, Mozart et tous les autres anges de la sonorité divine.

NB : on saluera la prestation très précise de l’ingénieur du son qui n’a pas la tâche facile pour adapter les éléments sonores au jeu des acteurs. Il s’appelle Xavier Costagliola.

Quelque part dans cette vie, d’Israël Horovitz adaptation libre de Jean-Loup Dabadie.

Mise en scène de Bernard Murat avec Emmanuelle Devos et Pierre Arditi

THÉÂTRE ÉDOUARD VII, 10 place Édouard VII – 75009 PARIS

Location : 01 47 42 59 92

contact@theatreedouard7.com

 

Du mardi au samedi à 21h, matinées samedi à 17h30 et dimanche à 15h30.

A partir du 2 mai : du mercredi au samedi à 21h, matinées samedi à 17h30 et dimanche à 15h30

Durée : 2 h environ

Places : 21 / 66 €

Etudiants : 28 €, moins de 26 ans : 10 €

Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Bruno Stéphane-Chambon

Chroniqueur théâtre
Colloque Maurras - Politique Magazine