Accueil / Culture / Livre. Ashram Drame

Livre. Ashram Drame

L’été 1965 est caniculaire, épuisant aussi, même pour un as du contre-espionnage français. Laurent, agent des Services secrets, rentre d’une mission de routine en Allemagne avec une seule envie : se reposer. Sa première idée, qu’il aurait dû suivre, était de s’embarquer sur un cargo voguant vers n’importe où, là où ses supérieurs ne pourraient pas le joindre. Mais, sur un coup de tête, il a suivi le conseil d’une de ses maîtresses occasionnelles et opté pour un séjour dans un ashram dans le Vaucluse.
Une halte qui s’est révélée infiniment moins anodine que prévue … Car, sous leurs airs de doux dingues, les responsables de ce centre de méditation tantrique se livraient à d’étranges expériences sur l’inconscient de leurs hôtes et usaient de méthodes que Laurent connaissait bien : rien moins qu’une puissante magie noire. Mais quel était donc le but poursuivi ? En tentant de le comprendre, l’agent allait se jeter dans un terrifiant traquenard.
Ce qui étonne, en se plongeant dans cette réédition d’un roman de gare vieux d’un demi-siècle, c’est l’extraordinaire qualité d’écriture de l’ouvrage. Rares, très rares, sont aujourd’hui les écrivains en vogue, voire les académiciens, capables d’une pareille maîtrise de la langue. À cela s’ajoute une intrigue virtuose, pleine de faux semblants et de surprises qui tient le lecteur en haleine jusqu’au bout. Et, pour les plus de cinquante ans, un retour en arrière d’une saveur rare, avec cette plongée dans le Paris d’autrefois. Rick, déjà confronté à ce qu’il appelait « le grand ras de marée de connerie », avait une vision du futur cruellement lucide, tout ce qu’il a annoncé dans ces pages s’est réalisé. Mais qui, de nos jours, oserait dénoncer là l’œuvre du Diable ?

Francis Rick : Ashram Drame, French Pulp ; 250 p ; prix non communiqué.
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Anne Bernet

Historienne et journaliste