Accueil / Culture / La pire des illusions !

La pire des illusions !

Les Éditions de Chiré republient un vieux livre Le Procès de la démocratie, paru en 1971, mais qui était déjà la récapitulation d’une série d’articles publiés dans la revue Découvertes dans les années 65-66. Eh bien, le réquisitoire n’a pas pris une ride. La démocratie est un mot qui recouvre des marchandises politiques frelatées qui ne sont pas de première main. Les mots même de Liberté, Égalité, Fraternité censés fonder la démocratie moderne, sont des pièges où les citoyens s’engouffrent, devenant prisonniers des maîtres d’un système qui, dans son principe comme dans sa pratique, est le plus totalitaire qui soit. Le communisme soviétique n’était jamais que l’aboutissement des idées révolutionnaires ; mais la version libérale des mêmes idées est encore plus dangereuse, car plus captieuse. Toutes les notions sont faussées : nation, peuple, souveraineté, représentation, autorité. La conclusion est évidente. Comment le bon sens en politique n’est-il pas mieux suivi ? L’auteur était un ami du Professeur Salazar. Toute une génération où des esprits brillants ont vu d’avance les dérives monstrueuses de la société moderne.

Le procès de la démocratie, Jean Haupt, Éditions de Chiré, 174 p., 19 €.
Partagez l'article...
Share on Facebook
Facebook

Auteur de l'article : Hilaire de Crémiers

Directeur de la publication de Politique magazine et de la Nouvelle revue universelle