Une courtoisie amoureuse

théâtre

Ressuscité par Michel Fau, cette comédie à l’esthétique sophistiquée des années 60, est un hymne à l’amour courtois, celui dont on rêve, aussi pur et éternel qu’un diamant.

Jean, un industriel, marié, fatigué d’une vie de couple trop installée dans la routine, rêve d’un amour idéal, à sens unique qui ne demande aucune réciprocité. Cet amour prend le visage d’une jeune femme, Juliette, qu’il rencontre en cure à Didonne-Les-Bains. Elle, aussi mariée, heureuse dans son ménage, reste interloquée par la proposition de Jean et s’amuse d’inspirer une passion aussi désintéressée, digne d’un autre temps. De retour à Paris, l’échange épistolaire enflammé suscitera suspicion et jalousie de la part de Roger, son mari totalement désarmé, tout comme Germaine, la femme de Jean. Un petit jeu dangereux qui ne laisse pas indifférents les époux respectifs dont le complot machiavélique réservera bien des surprises.

Ce théâtre de grande qualité qui distille autant d’insolence que de tendresse, nous installe dans une succession de situations contradictoires qui pourfend les conventions et bouscule les préjugés : est-il concevable d’aimer sans un réel engagement, d’être aimé sans espérer l’être en retour ? Et peut-être craindre de l’être ? La mise en scène de Michel Fau portée par des comédiens inspirés, épouse bien la musicalité du texte qui s’empare peu à peu de nous pour nous baigner dans le questionnement qu’il inspire.

Mise en scène de Michel Fau, avec Léa Drucker, Pascale Arbillot, Pierre Cassignard et Michel Fau, Audrey Langle et Philippe Etesse.

Théâtre Antoine
14 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Location : 01 42 08 77 71

Share on FacebookEmail this to someoneTweet about this on Twitter
Publié dans : Culture, Théatre

A propos de l'auteur:

Chroniqueur théâtre

Commenter l'article